Vous êtes ici : Accueil > Entités de recherche > Médicaments et technologies po ... > Service de Pharmacologie et Im ... > Ingénierie des anticorps

Laboratoire | IRM


LEMM

Ingénierie des anticorps

Publié le 16 octobre 2017
Naturels, recombinants, chimériques, humanisés, modifiés, sous la forme de fragments, couplés chimiquement ou fusionnés génétiquement, les formats d’anticorps qu’il est aujourd’hui possible de générer sont multiples, offrant un échantillonnage très grand de molécules dont les caractéristiques biochimiques, structurales et fonctionnelles sont appropriées à de nombreuses utilisations.

Contact
Didier Boquet
didier.boquet@cea.fr

Le rôle des anticorps

Les anticorps sont des molécules qui jouent un rôle central dans les domaines du diagnostic et de la thérapie avec aujourd’hui une quarantaine d’anticorps monoclonaux utilisés chez l’Homme et plusieurs centaines en cours de validation.
L'expertise de l'équipe dans l’ingénierie des anticorps a permis de générer différents formats d’anticorps recombinants tels que les scFv ou les diabodies en vue d’applications diagnostiques dans le cancer ovarien en collaboration avec I’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier et l’équipe du Dr. A. Pellegrin. En effet, ces fragments d’anticorps par leurs propriétés pharmacocinétiques de diffusion et d’affinité, constituent une classe de molécules particulièrement bien adaptée pour réaliser des essais d’immunothérapie cellulaire in vivo, ainsi que dans le domaine de l’imagerie in vivo.

Traceurs pour l'IRM

L'équipe développe également des traceurs pour l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM). Cette recherche transversale implique une équipe de neurochirurgiens de l’unité INSERM 1051 (Pr. H. Duffau), des physico-chimistes de l’université Paris 13 (Pr. L. Motte), des physiciens de Neurospin (Dr. S. Mériaux, CEA) et a pour finalité de permettre la détection de cellules souches cancéreuses de glioblastome par IRM.

 

Action des polymères sur les anticorps

En collaboration avec l’équipe du Dr. C. Tribet (ENS Paris), l'équipe étudie l’action de polymères sur le repliement de fragments d’anticorps et leur stabilisation en solution afin de développer de nouvelles approches de formulation de ces protéines en vue de leurs applications thérapeutiques ou diagnostiques.​