Vous êtes ici : Accueil > Partenariats-valorisation > International > Collaborations bilatérales

Collaborations bilatérales

Publié le 5 avril 2018

​L'institut Joliot entretient plus de 200 collaborations avec plus de 15 pays à travers le monde. A titre d'exemple, quelques savoir-faire apportés par nos équipes au sein des projets :

En voici quelques-unes:

Etats-Unis : BHE, immunogénicité, imagerie, NRBC, phycotoxines

Notre institut est particulièrement fier d'avoir obtenu dernièrement 4 financements NIH avec les Etats-Unis :

Université de Pittsburgh : Bernard Maillère a participé à un projet de découverte à grande échelle d'épitopes de cellules T (2010-2014) : "Identification of CD4 T cell epitopes Burkholderia pseudomallei, a Gram negative bacteria that causes melioidosis. (…) The role of Bernard Maillère is to establish new binding assays and evaluate the affinity of the T cell epitopes to HLA class II molecules." Ce projet était coordonné par l'Imperial College (Pr. D. Altmann).

Aloïse Mabondzo collabore avec l'Université de Cincinnati (M. Skelton) sur des esters de créatine qui permettraient de soigner les enfants atteints du syndrome de l'X fragile ; avec l'Université de Washington (Pr. Banks) sur « Inflammation et barrière hémato-encéphalique » et avec l'Université du Nord-Texas (Pr Lund) sur « Interactions particules fines et système nerveux central ». NIH ?

Université médicale de Yale : Vincent Dive a obtenu un financement NIH avec Mehran Sadeghi pour un projet dans lequel il a apporté son savoir-faire en imagerie de la MMP 12. (Sandrine, Emmanuel)

Université de Californie, Santa Barbara.

L'équipe de Denis Servent collabore depuis de nombreuses années avec l'équipe du Pr. Armen Zakarian sur l'étude de phycotoxines marines de la famille des imines cycliques. L'équipe américaine est pionnière dans la synthèse chimique de ces molécules complexes que nous caractérisons d'un point de vue pharmacologique, fonctionnel et neuro-développemental. Des tests de détection de ces nouveaux agents neurotoxiques sont aussi développés au sein de notre équipe. Un financement NIH a été obtenu sur cette thématique depuis 2010.

... et d'autres encore !

Chine : chimie verte, chimie click, photosynthèse,  antirétroviraux

Université de Xiamen : Eric Doris collabore sur le développement de catalyseurs métalliques supportés sur nanotubes de carbone.

Shandong University of Technology : Frédéric Taran travaille avec le Pr Hui Li sur la chimie des mesoioniques (« chimie click »).

Botany Institute of Beijing : Bruno Robert collabore sur les mécanismes de la photosynthèse avec Chunhong Yang.

School of Environment and Energy, South China University of Technology, Guangzhou : Stéphane Abel travaille sur la modélisation de systèmes micellaires et les interactions polluants poly-aromatiques hydrocarbonés.

Université de Jilin : Daniel Gillet travaille sur des antirétroviraux (molécules anti-virus pieds-mains-bouche EV71 et anti-Herpes 2).

Laboratory of Brain functional Genomics (MOE & STCSM°, Institute of Cognitive Neuroscience, School of psychology and Cognitive Science, East China 5NYU-ECNU Institute of Brain and Cognitive Science at NYU Shanghai. UNICOG

University of Guangzhou, Department of Developmental Biology, School of Basic Medical Sciences. Matthieu Gérard collabore avec le Pr  Kuangyu Yen dans le cadre d'une étude de la fonction des remodeleurs de chromatine durant l'hématopoïèse précoce.

Inde : hépatites, cancer, chimie verte, chimie des matériaux

Christophe Junot collabore avec l'Université de New Delhi, Institute of Liver and Biliary diseases (Pr. Shiv Sarin + dr Richard Moreau INSERM) sur des analyses métabolomiques et transcriptomiques d'échantillons de patients atteints d'hépatites alcooliques chroniques et résistantes à la corticothérapie.

Jean-Baptiste Charbonnier collabore avec l'Institute of Science of Bangalore avec Dr Sathees Raghavan sur de nouveaux inhibiteurs de la voie de réparation humaine des cassures double brin, NHEJ.
Dans le cadre de cette collaboration, et avec le soutien du CEFIPRA (Centre Franco-Indien pour la Promotion de la Recherche Avancée), la première conférence franco-indienne sur les avancées récentes dans le domaine de l'intégrité et la plasticité du génome s'est déroulée les 4 et 5 décembre 2017 à Bangalore.
Le meeting a eu comme fil conducteur les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans le maintien de la stabilité du génome ainsi que dans sa variabilité. Les approches méthodologiques présentées par les scientifiques ont mis en évidence la forte complémentarité entre les recherches menées dans les deux pays. Cet événement a consolidé les collaborations existantes et a stimulé de nouvelles collaborations entre les chercheurs et les étudiants participants.
Ce premier meeting a été un vrai succès et une deuxième édition est d'ores et déjà prévue en 2019 à Paris.


Les participants au meeting de Bangalore (4 et 5 décembre 2017)


Eric Doris travaille avec I.I. Namboothiri sur le développement de catalyseurs métalliques supportés sur nanotubes de carbone (chimie « verte ») à l'Indian Institute of Technology à Bombay.

Éric Doris, Frédéric Taran, Edmond Gravel, Davide Audisio et Grégory Pieters (SCBM) collaborent avec le département de Chimie du SRM Institute of Science and Technology de Chennai. Dans ce cadre, ils ont été invités à participer à la 2nde conférence internationale sur les avancées récentes en Chimie des matériaux (ICRAMC, 14-16/02/18, Chennai, Inde). Les 5 chercheurs étaient accompagnés par Arun Kumar Ramar, post-doctorant au SCBM.

Japon : photosynthèse, IRM

Alain Boussac collabore avec les universités d'Ehime et d'Okayama sur les mécanismes de la photosynthèse depuis plus de 15 ans, plus de 50 publications.

National Institute of occupational safety and health : Neurospin IRM hauts champs

Riken Yokohama en biologie structurale

Brésil : toxines, vaccins, biobetters, imagerie

Une collaboration de Denis Servent, Ana-Marisa Chudzinskiet Yara Cury sur 2 toxines (amblyomin-X et crotalphine) ayant des potentialités thérapeutiques dans les domaines du cancer et de la douleur. . Une autre associant Cyril Poupon, Fawzi Boumezbeur et G. Picolo sur les effets de la crotoxine sur l'EAE (encéphalomyélite allergique expérimentale, un modèle de sclérose en plaque expérimental). Bernard Maillère developpe avec A. Maria Moro des biobetters des  anti-TNFα therapeutique (immunogénicité, déimmunisation Adalimumab ). Michel Leonetti et P. Lee Ho mettent au point un vaccin contre la leptospirose.

Une délégation d’experts de la DRF a participé en 2014, à Sao Paulo, au workshop « Toxinologie et Vaccins » organisé conjointement avec l’institut Butantan (IBu) et la faculté de médecine de l’université de Sao Paulo (USP). L'IBu est un acteur majeur de la santé et de la recherche au Brésil qui assure d'une part 90% de la production brésilienne en vaccins et sérums antivenimeux et, d'autre part, développe d'importantes recherches dans l'étude et l'exploitation médicale des toxines.

Les chercheurs de l’institut Joliot spécialistes dans ces domaines avaient fait le déplacement et la réunion s'est conclue par la signature d'un Memorandum of Understanding (MoU) illustrant la volonté des acteurs franco-brésiliens de structurer leur relation sur le long terme.

©Butantan Institute

D. Servent poursuit une collaboration avec l'Université de Belo-Horizonte (Pr. Maria Elena de Lima) sur l'étude de diverses toxines animales.

Indonésie

Université de Ma Chun avec Bruno Robert

Canada

En cours d'élaboration...

Australie

D. Servent vient d'initier une collaboration avec l'équipe du Pr. Arthur Christopoulos (Department of Pharmacology, Monash University, Parkville) sur la caractérisation pharmacologique et structurale de ligands interagissant avec les récepteurs muscariniques de l'acétylcholine.

Afrique

Un nouveau test de diagnostic rapide Ebola eZYSCREEN ®
Le test de diagnostic rapide (Lateral Flow Assay) Ebola eZYSCREEN® a été développé en utilisant des anticorps monoclonaux dirigés contre la glycoprotéine d'enveloppe du virus. Deux versions distinctes ont été industrialisées, l'une pour les échantillons de sang total et l'autre pour les échantillons de sérum / plasma. Les deux versions ont une limite de détection analytique de 105 pfu / ml, la stabilité est d'au moins 393 jours à 30 ° C et 120 jours à 45 ° C. L'étude de validation non rétrospective et indépendante a été réalisée au cours de l'épidémie à Conakry et au Centre de traitement Ebola de Coyah (Guinée) sur 144 patients. Dans cette étude, le TDR a montré une sensibilité de 65,3% et une spécificité de 98,9% sur le sang total, une sensibilité de 74,5% et une spécificité de 100% sur le sérum. Ce test de terrain facile à utiliser ne nécessite pas d'instrumentation sophistiquée ni même d'électricité.
Le RDT Ebola eZYSCREEN® a reçu le marquage EC IVD (diagnostic IVD = In Vitro Diagnostic).

 

PEVIA, une protection durable contre les expositions multiples au virus Ebola
Le consortium IMI PEVIA vise à développer une nouvelle génération de vaccins, faciles à produire et à déployer dans les régions endémiques avec une protection durable contre les expositions multiples au virus Ebola en mutation. De plus, ce vaccin ne nécessitera pas de stockage à basse température (+4 à +8 ° C), surmontant les problèmes de stabilité et de stockage dans les régions endémiques, et permettant un déploiement rapide sur le terrain. Dans ce projet, nos équipes sont impliquées dans la prédiction de l'immunogénicité chez l'homme et dans la réalisation de la quantification relative des anticorps induits et des bioessais in vitro sur les échantillons de souris immunisées avec les candidats vaccins.

Singapour

En cours d'élaboration...

Russie

Collaboration de D. Servent avec le Lomonosov Moscow State University, (Dr. K. Luykmanova) sur la caractérisation fonctionnelle de nouveaux ligands nicotiniques.

Belgique

Collaboration depuis 11 ans de l'équipe de D. Servent avec le Laboratoire de Spectrometrie de Masse, Departement de Chimie, Université de Liège. (Prs. E. dePaw et L. Quinton). Caractérisation/séquençage de toxines naturelles par spectrométrie de masse.

Pour plus d’informations sur les collaborations internationales de la DRF, consulter la rubrique dédiée (Rubrique Partenariats).​