Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > Nouvelle méthode de quantification des images en TEP/IRM

Résultat scientifique | Tomographie par émission de positons | IRM | Imagerie médicale

Nouvelle méthode de quantification des images en TEP/IRM


Issu d'une collaboration entre le SHFJ et MIRCen, ce travail présente une nouvelle méthode originale de quantification des images de tomographie par émission de positon (TEP) adaptée aux caméras hybrides TEP/IRM, développée en combinant l'expertise de MIRCen en IRM préclinique et l'expertise du SHFJ en TEP préclinique.

Publié le 28 juin 2017

Les images TEP, qui représentent la distribution d’un radiotraceur dans l’organisme, sont obtenues par détection des rayons gamma émis par le radiotraceur. Or, les rayons gamma sont atténués dans l’organisme, notamment par l’os, ce qui entraîne une sous-évaluation de la concentration de radiotraceur au voisinage des structures osseuses. La méthode proposée consiste à utiliser l’IRM pour mesurer la densité osseuse, ce qui permet de corriger l’estimation de la concentration du radiotraceur. Pour ce faire, une technique originale d’IRM a été développée (IRM à temps d’écho nul du 31P), qui permet la détection des cristaux d’hydroxyapatite constituant l’os cortical. Le travail réalisé au SHFJ et à MIRCen a fourni une preuve de concept de cette méthode chez le rongeur. Les mesures par IRM du 31P ont été mises au point et effectuées sur l’IRM préclinique de MIRCen par les chercheurs de l’UMR 9199. Les mesures TEP ont été effectuées sur une caméra TEP préclinique du SHFJ par les chercheurs de l’UMR 1023.
Reste maintenant à implémenter cette approche sur une caméra TEP/IRM clinique pour évaluer la précision diagnostique des images corrigées par cette approche. 


L'IRM du 31P permet de mesurer la densité osseuse crânienne (image de gauche), étape indispensable à la quantification des images TEP cérébrales (image de droite). Ces images de cerveau de rongeur ont été acquises à MIRCen et au SHFJ sur le même animal.


Haut de page