Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > 18F-Fludarabine pour l’imagerie des lymphomes: une première étude clinique

Résultat scientifique | Tomographie par émission de positons | Imagerie médicale

18F-Fludarabine pour l’imagerie des lymphomes: une première étude clinique


​L'équipe LDM-TEP du SHFJ (GIP Cyceron, Caen), en collaboration avec le CHU de Caen, a utilisé avec succès et pour la première fois en clinique, le médicament radiopharmaceutique mis au point et produit par les chercheurs de l'équipe, la [18F] Fludarabine. Ce médicament, innovant pour les maladies lymphoprolifératives, a prouvé sa meilleure efficacité en termes de spécificité et de sensibilité que son homologue utilisé en pratique courante, le [18F] FDG.

Publié le 23 mai 2018

​L'application de la Tomographie par Emission de Positrons (TEP) aux maladies lymphoprolifératives fournit aujourd'hui des renseignements diagnostiques et thérapeutiques d'importance majeure, notamment en matière de rapidité et de qualité de réponse aux traitements. Le médicament radiopharmaceutique utilisé en pratique courante pour cet examen est le fluorodésoxyglucose ([18F] FDG). Toutefois, la captation de ce traceur n'est pas élective au sein des tissus lymphoïdes, générant des aspects de fixation et d'interprétation parfois difficile (spécificité). De plus, l'avidité pour ce traceur est inégale d'une variété histologique à l'autre, rendant les images peu interprétables dans certaines variétés (sensibilité). Dans la présente étude, menée en collaboration avec le service d'hématologie du CHRU de Caen, les chercheurs du SHFJ montrent le fort potentiel de la [18F] Fludarabine, un nouveau radiopharmaceutique conçu par eux, en clinique humaine.

Etant données les limites d'utilisation du [18F] FDG, l'idée des chercheurs était que le développement d'un nouveau radiopharmaceutique plus spécifique, devrait permettre, dans certains cas, d'améliorer le bilan initial mais également de mieux évaluer la réponse thérapeutique. La [18F] Fludarabine (2-[18F] fluoro-9-β-D-arabinofuranosyl-adénine), radiopharmaceutique émetteur de positron développé au centre Cyceron à Caen au sein de l'équipe LDM-TEP, représente une véritable alternative. En effet, des études précliniques effectuées chez des modèles murins représentatifs de la pathologie et, comparant la distribution de la [18F] Fludarabine à celle de [18F] FDG montrent une fixation significativement plus faible de la [18F] Fludarabine dans les cellules inflammatoires, une clairance très rapide des sites de fixation physiologiques du [18F] FDG et enfin une meilleure corrélation « intensité de fixation/histologie » que le [18F] FDG (voir actualité du 29 mai 2017).

Les premiers résultats issus de la présente étude clinique pilote, réalisée chez 10 patients atteints d'un lymphome diffus à grandes cellules B (DLBCL, n=5) et d'une leucémie lymphoïde chronique (LLC, n=5), semblent confirmer ces résultats. De plus, une excellente sensibilité sur les sites considérés comme pathologiques par le bilan conventionnel et une bonne tolérance chez les patients inclus ont été observées (voir figures).

Figure 1 : Images TEP de la [18F] Fludarabine chez un patient représentatif atteint d’un lymphome diffus à grandes cellules B (DBCL). Ganglion/ C: Cervical, AP: Amygdale Palatine; F: Foie; R: Rate; Rn: Rein ; V: Vessie
Figure 2 : Images TEP de la [18F] Fludarabine chez un patient représentatif atteint d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC). Ganglion/ A: Axillaire, C: Cervical, I: Inguinal, PA: Para-Aaortique; F: Foie; R: Rate; V: Vessie

Haut de page