Vous êtes ici : Accueil > Plateformes-infrastructures > Les plateformes de l'institut > La plateforme d'imagerie clinique

Plateforme & installation | Cerveau | Imagerie médicale

La plateforme d'imagerie clinique

IRM clinique 7T


Responsable : Alexandre Vignaud (UNIRS)
(contact : alexandre.vignaud@cea.fr

Publié le 6 novembre 2019
​​​​ ​ ​ ​​​ ​





Figure 3: L’IRM clinique 7T fabriquée par Siemens Healthcare avec ses principales caractéristiques techniques.​

​​ ​Caractéristique du système

​Fréquence d'opération​298 MHz
​Diamètre de l'aimant​60 cm
​Blindage du B0​passif
​Puissance des gradients100 mT/m
​Temps de montée des gradients200 (T/m)/s​
L’IRM clinique 7T de NeuroSpin est la première machine de ce type installée en France en 2008 (Figure 3). Le contre-champ de l’aimant est constitué de trois cents tonnes d’acier disposées autour de l’aimant comme blindage passif (Figure 4). Il s’agit d’un dispositif d’imagerie Siemens Healthcare fonctionnant avec l’interface d’utilisation SyngoMR VB17.

Figure 4: Une vue de l’installation du blindage passif de l’IRM 7T clinique​

Ce scanner dispose de deux chaines d’émission radiofréquence (RF) distinctes. Un système d’émission RF monocanal susceptible de transmettre jusqu’à 8kW. Dans ce mode, nous disposons d’une antenne Nova Medical avec un système d’émission birdcage dans laquelle est intégré un réseau de réception 32 canaux (Figure 5). Un second système de transmission, multicanaux, permettant d’émettre simultanément sur 8 canaux. Pour assurer une meilleure gestion de la déposition d’énergie RF dans les volontaires, l’appareil est équipé du nouveau système de supervision « Step 2 ». Dans ce mode nous utilisons ​​​préférentiellement une antenne Nova Medical (8Tx/32Rx).

​​​​​ 
Figure 5: Antenne tête Nova Medical monocanal à l’émission RF et 32 canaux de réception.


Cette IRM est utilisée en recherche clinique, de neurosciences et de méthodologie IRM. La recherche clinique s’inscrit dans le contexte d’une collaboration des laboratoires de l’UNIACT et de l’UNIRS avec des acteurs hospitaliers de premiers plans travaillant sur les maladies neurodégénératives. NeuroSpin compte parmi ces partenaires l’APHP Lariboisière, Sainte Anne, La Pitie Salpetrière,  l’Hôpital Universitaire de Tours,  l’ICM, … Pour les neurosciences, les travaux s’inscrivent dans une collaboration principalement interne à NeuroSpin entre l’UNIRS et l’UNICOG. Enfin les développements méthodologiques consistent essentiellement à optimiser l’homogénéité de la transmission RF, problème principal de l’imagerie très haut champ magnétique. Cette recherche est effectuée en partenariat avec le CMRR laboratoire de l’Université du Minnesota dirigé par K. Ugurbil, l’Institut Fresnel de Marseille dirigé par S.Enoch.  ​